As eleições na França

ITALIAMIGA recebeu a seguinte mensagem do Senhor Jacques Chirac, candidato à reeleição como Presidente da República Francesa.

Bonjour ITALIAMIGA,

Jacques Chirac a été très sensible à votre message de soutien. Votre engagement à ses côtés représente un signe fort d'encouragement. Je vous invite à relayer autour de vous son message et ses propositions pour la France.

Veuillez trouver ci-dessous la réponse que Jacques Chirac a voulu vous faire parvenir.

Cordialement,

 

Le Webmestre chirac avec la france - La France en Grand - La France Ensemble

Bonjour,

Depuis le début de la campagne présidentielle et avec réalisme, j'ai pris des engagements clairs sur les sujets qui se sont révélés correspondre aux attentes des Français : sécurité, chômage, fiscalité, retraite …

Un message grave a été adressé dimanche par les électeurs à l'ensemble de la classe politique : nous l'avons entendu, nous l'avons compris. Mais à quelques jours du second tour de cette élection présidentielle, ce qui est maintenant en cause, c’est notre cohésion nationale, ce sont les valeurs de la République auxquelles tous les Français sont profondément attachés. Si dans le cadre du 1er tour d’une élection, le rejet ou le mécontentement peuvent s’exprimer, ils ne sauraient fonder une véritable politique pour la France. Je ne veux pas d’une Nation éclatée, livrée à la haine, à la xénophobie, à l’exclusion. Je ne veux pas du triomphe des communautarismes, des corporatismes et des faux-semblants du politiquement correct.

Aujourd'hui est venu le temps de l'action, et celui du changement. Je veux renoncer au renoncement, en finir avec l’impuissance publique. Je veux rétablir la sécurité, qui est le préalable de tout. Je veux garantir les besoins essentiels des Français. Je veux une France forte en Europe, écoutée et respectée dans le monde.

Ce grand projet, cette grande ambition, je veux les mettre en œuvre. Je les ai développés avant le premier tour de scrutin. Je continuerai à les développer pour le second tour. Et je les porterai encore pour les élections législatives de juin prochain qui concluront le grand débat électoral de 2002, exceptionnel dans notre histoire par sa gravité et son ampleur.

Cordialement,

Jacques CHIRAC